navigation

Complainte d’une oubliée 16 novembre, 2010

Posté par kpoetik dans : Poesie , trackback

Encore un espace sans toi
Encore une esquisse de l’espoir sur les toits
Encore une flamme qui chancelle et qui ne s’éteint pas
Malgré les tempêtes nocturnes
Et les époques taciturnes
Qui nous font croire que c’est fini cette fois

Mais toujours ça recommence
Et puis toujours ça danse
Et ça rit et ça tourne, ça grandit
Ca supplie, ça en crêve d’envie
Et au printemps, ça fleurit…

Mais cette fois, peut-être le point de non retour
Et puis le mal de chien qui me lance
Le coeur perçé par les vautours qui dansent
L’espérance qui s’en va et qui revient
Comme une valse qui se jouerait de ma chance

C’est la triste ritournelle des amours maudites
Du retour des fantômes qui claudiquent en silence
Et qui pleurent en un chant mélismatique
Comme une prière face au drame de l’errance

Mes mots se déversent et mes larmes coulent telle une averse calme
Et la plainte se fait chaque jour plus forte
Mon corps qui se balance dans un repli autistique
Et mes poèmes qui se foutent de la métrique
Hurlent à la Lune…

Alors je m’accroche à ces petites lettres qui contiennent chacune un monde
Elle me nourrissent, me pétrissent, me donnent une forme, elles me bercent de leurs ondes
Et je te cherche et je rallume la flamme
Et toi tu souffles, enfant espiègle, c’est mon drame

Je suis prête à toutes les promesses, à toutes les ivresses
Si seulement tu voulais, me renommais Princesse
Alors je sortirai de mes batailles, je panserai toutes mes entailles
Desquelles coulent encore des larmes de sang
Quand je repense à tous nos drames d’antan

bibou

Commentaires»

pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Emilia Pardo Bazán |
Evoluer, jour après jour |
Le blog de Chris. Une image... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lepetitmachiavel
| Vagues poétiques
| Bernard Perroy - 2